Vol et pages

Marée basse, vent de terre dressant des arcs-en-ciel sur l’écume des rouleaux, ciel incroyablement bleu et sans nuage. Un papillon prend le travers de la plage, à toute allure. Calé contre la dune, Oinatz lit dans la douceur d’octobre.
Lezana sort de l’eau et remonte le sable, sa planche sous le bras. Oinatz lit.
Lezana pose sa résine à coté d’Oinatz, détache son leash « Je ne sais pas pourquoi j’ai pris ma 6.0 », se plante face à l’océan et regarde avec dépit « Mais pourquoi j’ai laissé la 6.8 à la maison ? ». Oinatz lit.
Lezana tire sur la fermeture de sa 5/3 « Et j’ai trop chaud avec cette carapace », dégage ses épaules, ses seins. Oinatz lit.
Lezana quitte sa combi, la pose sur la planche, ébouriffe sa toison et se redresse nue tournant le dos à l’océan. C’est le moment choisi par Oinatz pour lever les yeux et par le vent pour déposer un papillon sur les ronces douces de Lezana.

7 commentaires:

Prax a dit…

Le surf est un sport technique. Enfin certain(e)s le croient.

Arnaud Maïsetti a dit…

Mike Fanning est mon dieu.

Nathalie a dit…

L'amour est la planche de salut de l'humanité!

cat a dit…

ah le surf et les papillons, que du bonheur ...
bises
cat

Prax a dit…

Arnaud : Micky Picon et Johan Duru sont bien aussi (et visibles depuis la fenêtre ou presque)
Nathalie : le salut dans le plus simple appareil
Cat : et le livre aussi

ttirritt a dit…

c'est à cette saison et dans ses belles lumières que j'apprécie de laisser les montagnes pétaradantes pour aller lire sur la plage des petits cavaliers ou me poser entre les blocs de la digue pour me protéger du vent et regarder les équilibristes d'écume.

tock a dit…

m'énerve...

C'est la saison des vagues, qui arrive, chez toi.

Y a qu'à voir sur oceansurfreport...

Ma 5/3 à moi me fait de l'oeil depuis un bout de temps. Je vais craquer et l'enfiler d'ici peu je pense ...