Fiction théatralisée et soyeuse en 3 actes.

Acte 1, scène 1
Candidat à un scrutin helvète écoutant sa petite voix intérieure.
« Fritz, si tu fais de la politique, c’est pour gagner. Et si tu veux conquérir les suffrages il faut que tu sois visible. Donc une campagne de pub de la Migro, tu peux difficilement trouver mieux comme visibilité. C’est pour des sous-vêtements, d’accord mais tu es encore présentable. De toute façon, tu gardes ton teeshirt ».










Acte 1, scène 2
Le même candidat, la même petite voix intérieure.
« Voilà, c’est fait, c’est dans la boite. Avec un peu d’humour, ce n’est pas si compliqué finalement. Allez le peignoir. Ca donne quoi, les photos des autres ? Oui, mignonne la petite candidate des Jeunes VertEs, mais à son âge ce n’est pas très difficile. Oui, celui là, il pourrait être mon fils, triathlète, sans un gramme de graisse, 24 ans, devrait s’intéresser aux filles plutôt qu’à la politique. Et celle ci, …








Acte 2, scène unique
Le même candidat, une autre candidate.

- Bonjour, je suis boxer et teeshirt noir.

- Oui, moi je suis élue du canton de Soleure, vous êtes sur mon téléphone de permanence, en quoi, puis-je vous aider ?

- Vous êtes élue certes et également soutien gorge et culotte nacre liseré noir.

- Vous parlez de la pub de la Migro ?

- Oui, de cette même pub pour laquelle j’ai été choisi pour faire boxer et teeshirt noir. J’ai fait les photos moi aussi….. C’est pour des sous-vêtements, d’accord mais tu es encore présentable. De toute façon, tu gardes ton teeshirt.

- Oui, je me suis dit à peu près la même chose, sauf que je n’ai pas gardé mon teeshirt, moi.

- Je sais, je sais. Quand mes prises ont été dans la boite, j’ai renfilé mon peignoir et j’ai regardé les photos des autres. Et c’est là que je vous ai vue. Et que je suis tombé amoureux, raide, d’un coup.

- C’est flatteur mais j’ai du mal à vous croire, j’ai aussi regardé les photos et il y a de jeunes élues charmantes.

- Vous avez raison mais le monde est mal fait, je suis amoureux de vous.

- Mais notre rencontre n’aurait aucun sens, vous connaissez déjà mes dessous.

- Vous allez vite en besogne.

- Si je fais de la politique, c’est pour gagner. Et je vois un obstacle majeur.

- Ah ?

- Nous ne sommes pas du même parti.

- Alors, c’est peut être cela la vraie aventure.


Acte 3, scène unique

- Tiens, tu as mis des dessous rouges ?

- Il fallait bien que je te fasse une surprise, tu me connaissais déjà nacre liseré noir.



3 commentaires:

Prax a dit…

Comme disaient des punks toujours vivants, le futur n'est pas écrit et l'acte 2 pas plus. Soyez donc patients ou souffleurs.
J'ai la fin fleur bleue, il manque juste le reste.

Anonyme a dit…

The Future is Unwritten

Prax a dit…

Et bien fini 14 mois plus tard.