L'appel du froid

Les vols d'oies et de grues qui passent en longeant la côte, c'est un appel irrésistible à remonter vers le nord chercher des prunelles (des vraies, gorgées de jus, pas les rachitiques espagnoles vendues à Irun) pour préparer le patxaran de l'année prochaine. (et même le praxaran).

Et c'est loin, il faut du temps, une bonne semaine.

Alors, vous pouvez faire une pause dans Harry Potter, avec des fleurs bleues, des crudités, un peu de trucs en vrac, ou même Maika.

4 commentaires:

Prax a dit…

Ça veut dire une semaine de vacances en fait.

Nathalie a dit…

Profites-en! Marrant moi ça va être l'une de mes plus grosses semaines de travail. L'équilibre universel, c'est bôôôôôôôôôôô^
Hop une bise :-)

Prax a dit…

Bon courage à toi

Arnaud Maïsetti a dit…

bonnes vacances...
(au pluriel ou au singulier)