Sujet

Quand on lit Cendrars à 14 ans,

Qu’on écoute Dvorak à 15 ans,

Qu’on découvre Camus à 16 ans,

Avec qui perd-t-on son pucelage ?

7 commentaires:

Prax a dit…

L'intellectualisme passera-t-il l'élastique de la culotte ?

Arnaud Maïsetti a dit…

et quand on trompe Camus avec Jules Verne, est-ce vraiment tromper ?

Prax a dit…

arnaud : vu le séducteur effréné qu'était Camus, il serait mal venu de sa part d'être jaloux.
(à propos, j'ai relu un Jules Verne par accident il n'y a pas longtemps et le plaisir était toujours là)

txita a dit…

marguerite duras?

Prax a dit…

txita : pourquoi pas, elle a beaucoup œuvré pour la cause.

Martin-Lothar a dit…

Le divin Marquis, bien sûr ! (Non, pas Jean Paul Sade, pff !)

Prax a dit…

martin : c'est ce qu'on appelle un fond culturel solide.