Pratique

Xalbat sait que Hostaika est pratiquante mais il regarde cela comme un peu exotique, voir culturellement intéressant. Mais la première fois qu’il pénètre dans la chambre dont les fenêtres donnent sur la placette Justin Bourdaa, à deux pas du lieu de culte, Xalbat comprend vite qu’il ne peut être question de prise en main ou de mise en bouche contraire au Livre. Hostaika considère son air marri avec amusement et sa virgule penaude avec un grand sourire. Elle entreprend de masser avec adresse le gros orteil droit de Xalbat puis son pouce droit et elle termine par son oreille droite. L’effet est immédiat sur la vigueur de Xalbat.
« Les mères de nos mères n’ont pas amené que la recette du chocolat dans leurs malles » murmure-t-elle.

4 commentaires:

Prax a dit…

Le chocolat mène à tout.

Martin-Lothar a dit…

Qui fut ce Justin Bourdaa ? Un confiseur ?

Prax a dit…

Peut être un chocolatier, je ne sais pas trop. C'est vrai que le nom ne fait pas très "marchand portugais" comme on appelait les juifs chassés d'Espagne à l'époque. Je vais regarder sur la plaque de la placette s'il y a une indication.

Prax a dit…

bon en fait pour comprendre un peu mieux il convient de noter que
1) les juifs chassés d'Espagne ont amenés le chocolat à Bayonne
2) que le sperme n'est définitivement pas casher
3) qu'Hostaika suit la casherout