Ordre

Oilhan, sa miction terminée, passe ses mains sous l’eau avant de rejoindre Dominika dans le salon. Il a donc la conscience sanitairement tranquille et ne s’attend pas à la volée de bois vert qui le cueille avant même qu’il n’ait pu se poser sur le canapé :
« Qu’est ce que tu viens de faire ? » fulmine Dominika
« Rien de bien extraordinaire, je n’en ai pas mis partout et je me suis même lavé les mains » répond Oilhan surpris.
« Tu t’es lavé les mains ! Et quand s’il te plait ? »
« Et bien comme Ama(*) me l’a appris quand j’étais petit, toujours se laver les mains après avoir fait pipi. »
« Ah j’aurais du m’en douter ! Les basques et leur mère, Ama par çi ! Ama par là ! »
« Qu’est ce qu’elle a à voir la dedans ? »
« Et bien, ta mère et moi nous n’avons pas la même approche, cher Oilhan. Il y a des choses que je m’approprie dont elle n’a jamais eu l’usage te concernant et j’entends que tu te laves les mains AVANT de les toucher afin de ne pas les salir ».

(*) Ama : maman

8 commentaires:

Prax a dit…

Encore un truc à astiquer.

La Sorcière a dit…

Comment reconnaître un travailleur manuel et un employé de bureau ?

L'ouvrier se lave les mains avant le passage aux toilettes, l'employé après.

Moi je dis : faudrait concillier les deux : avant ET après.

Comme ça, ça permettrait le rapprochement entre belle-fille et belle-mère.

oviri a dit…

"à ma maman", tendre dédicace

Prax a dit…

sorgina : tout l'art du compromis

oviri : mignon tout plein

Martin-Lothar a dit…

Avant et après, c'est ce que disait aussi mon "Apa"
Bon tant que c'est pendant qu'elle est pendante, ça va !

Prax a dit…

martin : apa c'est aita (cela serait trop simple quand même)

Anonyme a dit…

tiens un praxidermiste!

Prax a dit…

je t'ai dans la peau