Science

22 heures, une petite flaque d’eau gelée brille sous l’éclairage du quai Amiral Bergeret. Sabin et Haizea la regarde avec curiosité :
« Ce n’est pas souvent que cela gèle ! »,
« Non, je n’en ai même pas le souvenir le long de l’Adour ».
Du pied, Sabin tapote la surface gelée qui résiste pour la forme.
« C’est juste superficiel, une petite pellicule » conclue-t-il.
« Bai, mais cela gèle quand même » complète Haizea tandis qu’ils se remettent en marche.

« Je me demande en combien de temps gèlerait une petite flaque du contenu de tes sacs de soie » formule Haizea au bout de quelques pas.
« Le matériel n’est pas disponible pour l’expérience » répond très rapidement Sabin.

7 commentaires:

Prax a dit…

Il y a toujours des freins au développement scientifique.

Berthoise a dit…

Tu es d'humeur à tenter des expériences, on dirait.

Prax a dit…

Berthoise : sur le papier je ne crains personne.

Sorgina a dit…

Ah les dérives de la science !

Après les OGM, les produits chimiques dans l'alimentation, le plastique nocif dans les biberons des bébés, la couche d'ozone, voilà que les sacs de soie sont en danger.
Notre planète va mal... vraiment mal.

Prax a dit…

sorgina : Sabin résiste

sinkrou a dit…

Attention à ne pas mélanger le contenu à de la salive afin de ne pas compromettre le résultat de cette expérience.

Prax a dit…

Sinkrou : milesker pour cette précaution méthodologique.