Originels

Certaines nuits, sur la plus haute montagne d’iparralde, Mari la déesse mère écarte posément ses nymphes face à la lune et libère les rêves.
Aux creux des vallées, les euskadunak se retournent dans leurs sommeils, satisfaits.

Euskadunak : ceux qui parlent basque
Ipparalde : pays basque nord

5 commentaires:

Prax a dit…

Ou comment sortir d'une mise en sommeil par un rêve.

La Sorcière a dit…

Ah oui, fais-nous rêver !!!
Tu nous as manqué...

Prax a dit…

toi aussi sorgina.

Martin-Lothar a dit…

Ah quand même, le revoilà celui-là. C'est pas trop tôt hein !
Les loups Arveno-ambiens vont donc bien dormir ce soir et feront de doux rêves car demain, ils auront à manger. Heureux de te relire A+

Prax a dit…

Je ne sais pas si la puissance de la déesse mère induit des rêves jusque là bas, mais pourquoi pas.