Cartes de voeux

« C’est la plaie ces cartes de vœux à des gens que je ne reconnaitrais même pas dans la rue » marmonne Txantxo.
« Et oui, les euskaldunak ont de grandes familles » répond Estitxu en peignoir du fond du canapé.
« Je ne sais jamais quoi écrire. Pas d’inspiration. Pas d’idée. Rien qui ne sorte du stylo ».
« Passe le moi » propose Estitxu.
Le stylo glisse, s’insère, s’immisce, se gangue, se charge puis Estitxu le rend.
Txantxo le sent, le suçote et se met à écrire.

« Des vœux charmants cette année » le félicite la kusina Nerea

2 commentaires:

AuReLiLy a dit…

L'encre va baver :)

Prax a dit…

ce n'est pas impossible en effet.