Relevailles

« La poêle de la chandeleur, c’est moi qui tiens le manche » déclare Orreaga en se ruant sur Leandro nu et désarmé sous la douche.

8 commentaires:

Prax a dit…

Le saladier avec la pâte à crêpes n'est pas loin.

Berthoise a dit…

Pour faire sauter les crêpes, il faut aussi avoir un trésor en main. Le manche dans l'une, la bourse dans l'autre.

Prax a dit…

berthoise : tu as raison, toujours les 2 mains.

txita a dit…

Et qu'advient il de la crêpe, si les deux mais sont occupées?
C'est Leandro qui s'en charge?

martin-Lothar a dit…

Au chocolat ou à la fraise, la crêpe ?
OK, je sors...

Prax a dit…

txita : faut rajouter 2 autres mains

martin : dans ce cas, il faut 2 tournées de crêpes.

Gino a dit…

Pour faire une bonne crêpe, il faut mettre une noix de beurre avant de la retourner. Mais Léandro n'aime peut-être pas ça ?

Prax a dit…

Gino : peut être le beurre doux à la limite.