Rayons

Un jour de plein soleil après des hectolitres de pluie. « On va faire du vélo vers Ustaritz ! » s’enthousiasme Maixa.

L’idée est tellement bonne que tout Bayonne se retrouve sur la piste cyclable. « Les poussettes prennent l’air » constate Zigor en zigzaguant entre les grappes mère, grand-mère, grande sœur à peine le gymnase de la Floride dépassé.

Les vélos à roulettes et leurs zigzags imprévisibles, les dangereuses bandes de vieilles dames à 4 de front sur toute la largeur, il y a du monde partout même sur l’eau, avec embouteillage de yolettes dans le coude de la Nive après la plaine d’Ansot. « L’Aviron est de sortie » remarque Maixa tandis que le bleu et blanc des pelles apparait et disparait au rythme des rameurs.

« Je ne comprends pas comment on peut avoir envie de ramer sur une rivière aussi étroite » grogne Zigor, rameur sur l’Adour à la Nautique et qui snobe ceux qui ont peur des grands plans d’eau.

« Cela devrait se calmer après le centre équestre » risque Maixa.

Cela ne se calme pas mais cela s’enrichit de chiens en goguette et de rollers. Et pas question de faire une pause dans les bois, les barthes ont été inondées avec les dernières pluies. « On rentre ? » propose Zigor.


« Finalement, on en a bien pris l’air » constate Maixa, un peu plus tard, en s’étirant sur le dos tandis que Zigor ferme la fenêtre par laquelle le soleil a déversé ses flots de lumière sur le lit.

« Bai, on a même pris des couleurs, tu as les pommettes roses ».

9 commentaires:

Prax a dit…

Ne pas en déduire que le vélo est un préliminaire indispensable pour avoir le rose aux joues.

Aurélie a dit…

Heureusement, parce que je ne monte jamais (à bicyclette!) :))

Prax a dit…

aurelie : le printemps va venir et cela va monter pour toi (la sève).

Sorgina a dit…

« Bai, ON a même pris des couleurs, tu as les pommettes roses »

Et Zigor qu'avait-il de rouge ?

Prax a dit…

Sorgina : Zigor, c'est plutôt une belle marque rouge sur la poitrine, c'est plus difficile à montrer aux collègues.

Sorgina a dit…

Maixa est donc une Sorcière aux dents si longues qu'elles laissent imanquablement des traces dans la chair ?

Berthoise a dit…

Les pommettes rosées des hommes émeuvent souvent.

jalexis a dit…

Mais ils sont combien, les basques ? Je croyais que c'était une petite peuplade en voie de disparition....mais là, ça a l'air aussi peuplé que Shangaï....le XXI° siècle sera démographiquement basque ? Faut dire qu'avec de telles pratiques....y doivent se multiplier....:-))

Prax a dit…

jalexis : bai, un air vif, une alimentation saine et tout se multiplie.