Heureux comme Hector

Heure de sortie du lycée. Ça traine entre les rayonnages de la librairie.
« Tu connais Andromaque ? » questionne Txabi la tête penchée devant le présentoir à gauche.
« Oui, c’est ma position préférée » répond impulsivement Ametza avant de rougir.


Près de toi, au dessus des toits,
Sous les toits, au dessus de toi.

Chantonne Ametza un peu plus tard dans la soirée.

8 commentaires:

Prax a dit…

Hector a mal fini cependant.

Prax a dit…

Bai, Berthoise, j'ai poussé la chansonnette chez toi
Et comme je la trouvais immodestement mignonne, je la prends sous mon toit.

Berthoise a dit…

En tant qu'ancienne Andromaque, je confirme : Hector a mal fini. Pour Andromaque non plus, la suite n'était pas réjouissante.

C'est vrai qu'elle est jolie, ta chansonnette et tu es chez toi, tu fais comme tu veux. Je m'étonne d'être aussi compréhensive des fois.

Prax a dit…

berthoise : comment cela ancienne Andromaque ? Tu ne montes plus ... sur les planches ?

txita a dit…

Il paraît que chevaucher le cheval d'Hector est conseillé aux apprentis amoureux.

Prax a dit…

txita : l'apprentissage est une formule qui a fait ses preuves.

jalexis a dit…

Je vais avoir l'air tarte....mais je me demande comment c'est, l'Andromaque, comme position....

Prax a dit…

jalexis : c'est dans le truc rimé sans prétention : "...au dessus de toi"