Vol

- Tu fumes ?
- Ez.
- Alors tu boudes pour être toute seule dehors ?
- Je regarde les vols.
Ganix range son paquet de cigarettes, il n’a pas très envie de fumer en fait. C’est juste une excuse pour s’approcher de Zuriñe.
- Et ça passe ?
- Bai, j’ai déjà vu deux vols.
Ganix se pose là. Le monde derrière est mis en sourdine, son corps prend l’attitude de l’attente. Il n’y a rien d’autre à faire de manière évidente que de guetter le passage des palombes. Ganix respire.
- Pas de vent du sud, elles vont passer haut.
Zuriñe est mieux d’un coup, les mots de Ganix sonnent justes.
Et le vol arrive, compact, très haut, fondant du nord, très près de la côte.
Il n’y a rien à dire durant le spectacle. Et peu à dire après la dernière trace du dernier battement d’ailes.
- Tu as envie de partir, assure Zuriñe.
Ganix sursaute un peu - Comment …, bai, j’y pensais là, suivre le vol, voir le sud. Tu lis dans mes pensées ? C’est vrai ce qu’on dit que tu es un peu sorgin ?
Zuriñe sourit.
Ganix soupire doucement, laisse son regard vers l’endroit de l’horizon où le vol a disparu.
- Je ne sais pas si j’arriverai à partir, murmure-t-il. Tu n’as pas une formule magique pour ça dans ton répertoire de sorgin, demande-t-il en éclatant de rire.
Zuriñe se tourne vers lui, le dévisage longtemps jusqu’à trouver dans son regard ce qu’elle cherche.
- Viens, dit-elle en lui prenant la main et en l’entrainant à l’écart. Il faut juste que tu aies la volonté de te tendre jusqu’au passage du prochain vol. Ça peut prendre un certain temps, ajoute-t-elle malicieuse. Je vais t’aider.

Lorsque, bien plus tard, les palombes remplissent le ciel, le jet de Ganix parcourt tout l’espace et se fond dans l’énergie du vol.


Ez : non
Bai : oui
Sorgin : sorcière (prononcer chorguine si c'est gentil, zorguine si c'est méchant)

15 commentaires:

Prax a dit…

Ça passe et il fait très beau.

Chorguine a dit…

Ganix est parti, mais Zurine où était-elle durant le vol ?

Sont-ils arrivés au même port ?

( Milesker... )

Prax a dit…

Sorgina : Zurine fait partie de ces sorcières qui réalisent les potions pour les autres.

Sorgna a dit…

Tant pis pour elle...

técinaé a dit…

oui très beau

técinaé a dit…

quel jet !

txita a dit…

Le jet dépend de ce qu'il y a eu avant, et de la magie de l'attente de la palombe.

Martin-Lothar a dit…

Elle ne l'aura pas volé : Ça ne fait palombe d'un doute !

Prax a dit…

Técinaé : c'est comme ça pour tous les basques, si, si.

Txita : magie de l'attente, magie de l'attente, c'est facile pour les filles de parler de cela ;-) parfois, il faut que cela sorte.

Martin : coup double, bravo.

la Mère Castor a dit…

J'aime bien les histoires d'oiseaux, en ce moment.
Ça tombe bien.

Berthoise a dit…

pour Mère Castor > j'avais pas vu les palombes, chez toi.
Prax > Et je regrette qu'elles ne passent pas par ici.

Sorgina a dit…

>>> Berthoise
Sur mon blog, tu dis "comme quoi les Landes c'est pas la mort"
Ben preuve que tu as tort (malheureusement): les Landes sont ourdées de palombières, qui s'acharnent à tuer le vol de ces jolis oiseaux.
C'est pour ça qu'ils n'arrivent pas chez toi.

le plébéien bleu a dit…

Zuriñe, avec un "ñ"

Prax a dit…

c'est basque le ~ ?

Anonyme a dit…

question innocente : le G de Ganix ou le jet de Ganix. Distrait, je n'ai pas suivi le moment ou il se mettait au commandes de son aéroplane...
Le point G, un point de détail important, comme le 5/7/5 dans le cas d'un haiku...