Chance

Dans le couloir laissé volontairement sans lumière, le déplacement matinal et toujours ensommeillé de Fermintxo s’interrompt lorsque sa main, hasardeuse et endormie, errant sans but dans ses ronces drues y découvre un cheveu très long et très fin de Lezana.
Fermintxo en suit lentement toute la longueur avec la même satisfaction que celle procurée par la découverte fortuite d'un trèfle à quatre feuilles.

7 commentaires:

Prax a dit…

La police scientifique pourrait probablement remonter l'histoire de la nuit.

martin-Lothar a dit…

C'est vraiment au poil d'avoir une veine pareille !

La Sorcière a dit…

" La police scientifique pourrait probablement remonter l'histoire de la nuit. "

Arrête de regarder les Experts Las Vegas.
:D

Gino a dit…

Une liane au milieu des ronces vaut bien mieux qu'un trèfle qu'on broute, fut-il à quatre feuilles.

sinkrou a dit…

lulu
manque un fil rss à tes commentaires (ou j'l'a pô trouvu)

Prax a dit…

je n'avais même pas pensé que cela pouvait intéresser quelqu'un. Je cherche donc.

sinkrou a dit…

merci