Cèpes

Pantxika brule. Son physique filiforme le souligne tout comme sa capacité à boire et à manger sans arrière pensée. Pantxika a un métabolisme réglé sur combustion maximale, un besoin de ne pas s’encombrer de vêtements trop chauds, trop longs, une jupette sur des jambes interminables.
Udalaitz se méfie cependant avant de plonger amoureux : ce feu indique-t-il une amante passionnée ou une furie destructrice ?
C’est l’odeur de Pantxika qui le décide finalement : une femme qui sent le caramel blond après avoir mangé des cèpes ne peut pas avoir de mauvaises pensées.

9 commentaires:

Prax a dit…

Encore des odeurs d'enfance, c'est régressif.

lataupe a dit…

"Une femme qui sent le caramel blond après avoir mangé des cèpes ne peut pas avoir de mauvaises pensées"!!! Faites un recueil d'aphorismes, cher ami. Vous ferez un tabac!

Prax a dit…

l'aphorisme tue lentement

la grande bijou a dit…

voilà qui résonne... tomber amoureux, monter en amour... ?????????

tomber: prélude à la montée? impulsion nécessaire à l'élévation?


...................

Still a dit…

Joli prélude...

Prax a dit…

cela s'appelle réclamer une suite ?

la grande bijou a dit…

pour ma part il s'agissait d'un long questionnement intérieur... qui a peut-être trouvé un début de réponse théorique cette après midi après une sieste au soleil, en repensant au principe d'archimède qui dit que la poussée du bas vers le haut ne se fait que si le corps est entièrement plongé dans le liquide et qu'elle est égal au poids du liquide déplacé... je me dis que pour l'âme ça doit marcher pareil! reste a valider par l'expérience:)

trop de soleil?

mais quand on y pense c'est plus juste plonger que tomber non?
j'ai jamais aimé cette expression "tomber amoureux" j'aime pas d'avantage "tomber malade"


puisque tu le demandes
LA MONTEE LA MONTEE....

pour la régression rien à dire, j'ai écrit tout ce commentaire avec mon pouce gauche dans la bouche !

Prax a dit…

ok, je plonge modifier le texte

la grande bijou a dit…

:D