Kiwis

Dans la grosse caisse en bois arrivant des bords de l’Adour, les kiwis bio hors calibre s’offrent aux regards. Il y en a de toutes les tailles, de toutes les formes, beaucoup de doubles, collés l’un à l’autre, ronds juste comme il faut pour que Goizane laisse ses doigts frôler délicatement leur peau duveteuse, qu’elle en soupèse quelques-uns au creux de sa paume en testant doucement leur souplesse avec la pulpe de son pouce tout en fixant Extebe du regard suffisamment longtemps pour que ce dernier soit obligé de placer le panier en osier devant lui.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon le kiwi est souvent surfait, surtout quand il est seul en fruit de la passion ou de la nativité.
Il faut qu'il soit relever par un autre : La banane, par exemple et au hasard, auquel il donne tout son intérêt et toute sa splendeur.

Martin-Lothar a dit…

Je proteste : Je suis rarement anonyme hein ! Ah mais !

Gino Gordon a dit…

Pour prendre les kiwis, rien ne vaut une fouille dans la grosse caisse...

sinkrou a dit…

lu

Prax a dit…

sinkrou : service minimum mais service quand même, milesker

gino : grosse caisse, oui, n'ayons pas peur

martin : plusieurs fruits c'est une salade, n'ayons pas peur non plus

Mumu a dit…

Gros Lulu