Réveil (V2)

France Musique fait irruption dans le sommeil paradoxal de Xisto et celui, profond, d'Iturrieta. Un bisou bonjour mou, les yeux encore fermés. Attraper de quoi se couvrir un peu, retrouver un début d’ordre rationnel devant le thé et le café. Iturrieta picore sa tartine en mode automate. Xisto chaloupe vers la salle de bains et, dans un geste d’hygiène intime machinal, décalotte avant d’actionner le robinet de la douche.

Le subtil mélange des fragrances d’une nuit d’amour partagée qui envahit la cabine réveille instantanément Xisto.

5 commentaires:

Prax a dit…

La V1 était mauvaise comme l'a fort justement fait remarqué Tock
Réveil matin dans un sommeil paradoxal ou profond, peu importe. Une sensation de nuit trop courte. Des petites fentes à la place des yeux. Un liquide chaud avalé, une tartine picorée, des automatiques fonctionnels, l’entrée dans la cabine de douche, le geste d’hygiène intime machinal de décalotter avant d’actionner le robinet … et un bouquet d’odeurs qui envahit la cabine, non pas l’odeur personnelle mais le subtil mélange des fragrances d’une nuit d’amour partagée.

tock a dit…

Voilà... Mieux.
La crudité est toujours une surprise.

Prax a dit…

Mieux, non. On frise la perfection du style Cruditeetfleurbleue.

tock a dit…

Au moins !

maora a dit…

Pour moi, la V1 manquait de chaloupé. J'aime beaucoup la V2, et j'aime dans les deux "le subtil mélange des fragrances d'une nuit d'amour partagée ..."