Bicyclette

Dédicace à Lilas et à son nombril

22 heures, 33° celsius, pas un souffle de vent. L’océan est étale et accueille Loredi et Axulan nus dans de minuscules rouleaux. Des minutes de plaisir complet. L’air lourd les reprend dès qu’ils sortent de l’eau, main dans la main.
« Il fait tellement chaud qu’on va se sécher comme ça, rien qu’en marchant » assure Axulan en fourrant les habits dans le petit sac à dos. Ils remontent alors la dune au milieu des œillets vers les arbustes de la frange où ils ont laissés leurs vélos. Loredi saute la première en selle et part nue en riant vers la sente sous les pins. Le temps pour Axulan d’ajuster les bretelles du sac et il n’aperçoit déjà plus que les épaules claires de Loredi dans la pénombre du sous-bois. La trace n’est pas très large, les roues bousculent les fougères à l’odeur sucrée. Loredi pédale vite. La vitesse et l’air chaud finissent de sécher sa peau. Axulan la rejoint. Il observe les mollets, les cuisses, les fesses de Loredi, belle dans son effort régulier. Elle sait qu’il la regarde. Ils rejoignent une piste un peu plus large, roulent de front, ralentissent naturellement pour profiter de la douceur de la nuit qui tombe.
« On rallonge un peu ? Par le chêne liège ? » propose-t-elle à la bifurcation. Ils roulent.
Ils devinent la venue du nuage. Les premières grosses gouttes isolées qui éclatent sur leurs peaux chaudes les font frissonner. Loredi se redresse, offre sa poitrine à la pluie et sent ses tétons pointer. Les mollets d’Axulan manquent d’accélérer tous seuls sous le coup de fouet mouillé mais Loredi ne change rien. Elle les emmène tous les deux à l’allure idéale.

8 commentaires:

Prax a dit…

Oui, il y a même une image, ce support devient vraiment trop fleur bleue.
Une petite cure de crudité(s) s'impose.

tock a dit…

A bicycletteuuuuuuuh !

lilas a dit…

Superbe!

Je suis si contente!

En plus, j'ai eu les cheveux longs et roux durant les douze dernières années, exactement comme sur ton image fleur bleue.

Et ça va avec mon état des derniers jours.

Prax a dit…

Les cheveux, c'est un (heureux) hasard.
Et l'état d'esprit ,c'est une (heureuse) coïncidence.

Dame Galadriel a dit…

Wow! Tout un texte, érotisme et sensualité font beau ménage ici :)

Nathalie a dit…

Superbe! Ca me donne définitivement envie de refaire du vélo... :-)

Prax a dit…

Dame Galadriel : tout un texte, tout un texte, ..., deux tours de roues tout au plus

Nathalie :Bougeons, pédalons et beaux nous serons. (ah non, c'est toi les rimes)

Prax a dit…

Le point de départ cueilli chez Lilas :
[...] je rêve de me promener nue à bicyclette dans un petit vent tiède, sous la pluie même, mais pas en ville, ni sous le regard de tous. Idéalement, ce serait une activité qui va de soi