Intimité

Dédicace à Oviri qui a fourni (involontairement) la première phrase.


Naturellement installée sur son visage, Maixa raconte tout à son psy. Le naturel est venu très vite. Au début, elle gardait sa culotte. Maintenant, elle la quitte dès qu’elle entre en séance. Son psy s’allonge sur le divan et elle s’installe sur son visage. L’idée lui est apparue évidente immédiatement : elle se dévoilait, il allait connaitre son intimité. Il n’y a rien de sexuel pour Maixa. Elle s’installe, reprend le fil, déroule le sens, respecte le temps puis se lève, renfile sa culotte, dépose les billets sur le bureau. Et prend ceux qui lui sont destinés sur le guéridon près de la porte.

7 commentaires:

Pete a dit…

Potlatch salutaire dirait-on...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Potlatch_%28anthropologie%29

Crudite&fleurbleue a dit…

Merci d'améliorer le niveau philosophique de ce blog à histoire. Potlach.

Pete a dit…

Hé, hé!!

oviri a dit…

Ne serait-ce pas là ce que l'on appelle un traitement de cheval? Oviri, empruntée, rosit de cette hippo-thèse en remerciant le maître de manège.

Crudite&fleurbleue a dit…

Je crois déceler l'amazone.

oviri a dit…

C'est une intuition un peu cavalière

Crudite&fleurbleue a dit…

une intuition à bride abattue