Postulat avec une culotte

- Le printemps est la saison des pâquerettes et des petites culottes blanches 100% coton.
- Quelle affirmation !
- Cela n’en est pas une mais un postulat.
- ?
- J’ai besoin que vous adhériez à ma démonstration pour pouvoir la fonder.
- Je veux bien valider la première partie, les pâquerettes et le printemps.
- Allez, vous pouvez arriver à faire un lien entre les petites fleurs toutes blanches, toutes simples et les culottes de printemps.
- Vous accélérez un peu la démonstration sur la fin, non ?
- Peut-être, mais si vous validez mon postulat, je peux avancer une déduction : il y a des pâquerettes sur le gazon et vous portez une culotte blanche en coton.
- Je n’ai pas droit à un peu de dentelle ?
- Non, une culotte de printemps toute simple.
- Et comment validez-vous ? Vous ne pouvez pas vérifier ce que je porte sous mon jean.
- Non, c’est indémontrable mais cela parait légitime.
- Bavard.

Bartolomea ouvre les volets. Dans la lumière matinale printanière, les petites fleurs blanches éclairent le vert tendre de l’herbe encore rase.
Devant son tiroir à dessous, Bartolomea sourit.

4 commentaires:

Pete a dit…

P'tites fleurs, p'tites culottes blanches, tu voudrais pas nous vendre une p'tite lessive des fois?

Crudite&fleurbleue a dit…

la grande lessive du grand soir ou celle avec des petits bras musclés ?

Nathalie a dit…

et des petites culottes toutes blanches avec des paquerettes en relief dessus?

Crudite&fleurbleue a dit…

on frôle presque le sophistiqué mais cela doit encore pouvoir valider le postulat.