Sans sucre

Depuis quelque temps, les moments que Fermina et Gaizko passent ensemble sont plus longs qu’utilement nécessaires et les occasions ne semblent plus fortuites mais recherchées. Il ne manque, en apparence, qu’un petit mot, un minuscule geste pour écrire une histoire autre qu’amicale. Gaizko se lance : « Fulgurance ou temps d’échange ? Coup de tonnerre ou pluie d’automne ? Fort en bouche ou douceur suave ? Présence indiscutable ou sensation enveloppante ? Plutôt midi ou plutôt matin ? … » « Arrête, je vais rougir » susurre Fermina en bloquant l’élan de Gaizko. « Mais je te demandais juste si tu souhaitais un café noir ou un café long … » s’entend répondre Gaizko.

4 commentaires:

tock a dit…

C'est mignonnnnn....

(et avec sucre, ça donne ?)

Prax a dit…

Avec sucre, je ne sais pas, je n'en utilise jamais dans le thé ou le café. Ce sera donc une oeuvre de fiction.

Nathalie a dit…

Avec le thé, un nuage de lait...

Prax a dit…

... concentré