Prémices

Maru a essayé de tout prévoir. Il a passé un coup d’aspirateur dans sa petite voiture « C’est vraiment pas large la banquette », il a pensé un instant enlever le A rouge de la vitre arrière mais Elaia connait son âge, elle a le même. Il a cherché un film, un peu intello en VO, pour pouvoir démarrer une discussion donc pas le choix de la salle. Il a réfléchi à un resto pour après mais pas trop romantique afin que cela ne fasse pas traquenard.


Là, c’est parti. Rendez-vous devant la mairie : Elaia est à l’heure -Bai. « Ouah, elle sent le propre ta voiture » -Bai. Film en roumain, franchement noir -Bai. Même une larme qui lui échappe durant la séance Bai, pas prévu, mais Bai. Sortie de la salle dans l’air doux du soir, on marche un peu sur la promenade du quai de Lesseps, on parle pour évacuer, -Bai.

« On va manger ? Il y a le Cappadoce à coté » propose Maru

… Pas de réponse. Moment de silence. Regard vers le fleuve « Aille, j’ai été trop vite, j’ai été trop vite » se maudit Maru.

« Ils font de la vente à emporter ? » questionne soudain Elaia

Surprise dubitative…

« Ca serait dommage de ne pas profiter du coucher de soleil sur l’Adour, non ? »










Image de constantelevitation du groupe Bayonne sur Flickr

3 commentaires:

Prax a dit…

Pour les non-hexagonaux, le "A" à l'arrière de la voiture est le signe des jeunes conducteurs.
C'est donc une histoire de jeunes (oui, aucun complexe sur ce blog)

Tock a dit…

Drôle de film pour commencer par la pire des fins...

Constantelevitation a dit…

Jolie petite histoire, le scénario est mignon. ça me rappel quelques bons souvenirs.
J'aime beaucoup la chute...l'association avec la photo est parfaite. bien vu!