Adn et filiation

L'excellent Gino a été plus rapide que cruditeetfleurbleue pour raconter une histoire. Donc, en voici deux.

Illégitime
Maité a depuis bien longtemps oublié le prénom et même le visage du collègue anglais dans le lit duquel elle avait conclu un séminaire sur les produits dérivés il y a 15 ans. Et quand elle voit son fils et son mari sortir de l’eau avec leurs planches et le soleil couchant qui éclabousse leurs épaules bien découpées, elle se dit que ces deux là se ressemblent beaucoup, qu’ils sont vraiment très beaux et que l’illégitimité serait de les empêcher de surfer.


"Les chercheurs qui étudient la transmission des maladies génétiques sur plusieurs générations disent écarter 5 % à 10 % de leurs échantillons en raison des discordances de filiation".

Belle
Dans les affaires de Maria, il y a Maritxu. Arnalt aime Maria et Arnalt apprend à Maritxu comment faire ses lacets, signe ses bulletins de notes, assiste aux réunions parents/professeurs, dispute Maritxu quand elle rentre à 3 heures du matin, tremble comme elle avant les résultats des examens de fin d’année. Arnalt est vraiment fier d’avoir une aussi belle fille et n’envisage même pas une seconde que Maritxu tienne le bras de quelqu’un d’autre lorsqu’elle entre à la mairie.


"Le lien de filiation ne peut en aucun cas se réduire à sa dimension biologique".

2 commentaires:

Gino a dit…

Réduire les liens humains à des tests oui/non, c'est profondément choquant et déshumanisant. Nous ne sommes pas hélas au bout de nos peines avec la technocratie.

tock a dit…

No comment.
De toute façon ca passera pas.