Rigoberta

« Non, s’il te plait, tu restes sur l’estrade. Tu es une icône, un prix Nobel ! Tu nous parles droits de l’homme, peuples opprimés mais tu restes à ta place. La piste de danse, c’est pour les jeunes, celles qui ont de jolis petits seins fermes et pas un kilo en trop. Celles qui sont habillées tellement moulant qu’on voit qu’elles sont intégralement épilées. Ce n’est vraiment pas ta place ».

Il y a probablement un problème de traduction car Rigoberta fait un joli sourire et se met à danser.



Vidéo offerte par la truffe anonyme et calibrée avec beaucoup de mérite par un geek avec des morceaux de vie sociale et familiale à l'intérieur.

7 commentaires:

Prax a dit…

Un vrai Prix Nobel qui danse dans le sud ouest du sud ouest, cela devait être montré.

txita a dit…

Et quand tu vois Doris Lessing qui va sur ses cent ans, qui a une pêche d'enfer, qui sort un nouvel opus, il y a de quoi se dire que le militantisme conserve mieux que le botox.

txita a dit…

et les deux sont prix Nobel

Prax a dit…

Encore rien lu de cette grande dame, j'ai un peu honte. Je crois que je vais commencer par ses nouvelles africaines.

txita a dit…

j'ai lu "journal d'une voisine" quand j'avais 15 ans, ça m'a scotchée, quant à l'Afrique, ce doit être passionnant, elle la connaît bien;tu me prêteras le bouquin après l'avoir lu!

martin-Lothar a dit…

Danser, manger, boire, baiser et rire sont les premiers droits de l'homme de tout sexe, de tout âge et de tout poil qu'aucune loi ne fondera ou n'abolira !
Ah mais !

Prax a dit…

martin : ça ne te dit vraiment pas une virée dans le sud ouest ?