Vendredi poisson

Le vendredi soir des fêtes devant le batzoki de la rue des Visitandines, la centaine de personnes qui déguste le marmitako exprime en euskara ou en français son avis sur la recette :
- Il est riche en thon ce marmitako,
- Oui, mais moi, ce sont les pommes de terre que je préfère, tu peux m’en remettre une louche ?
- Il est bien ce marmitako, il n’y a pas trop de tomate,
- Ni trop de vin blanc, il est parfait,
- Par contre, un tout petit peu plus de piment d’Espelette, ça l’aurait supporté.
Bien serrée sur le banc, avec juste ce qu’il faut de place pour permettre à l’orteil de Damattit de passer la frontière de sa culotte pour s’immiscer dans son intimité, Garoa trouve que ce marmitako est pimenté juste ce qu’il faut.

5 commentaires:

Prax a dit…

Le marmitako, c'est un ragout de thon et c'est bon. Si vous suivez le lien de l'histoire, vous tombez chez Txita de Bayonne qui vous offre la recette.

txita a dit…

Merci, PRAX! j'ai aussi écrit un billet sur la soirée de la rue des visitandines, mais il est manuscrit.
je le publierai peut être en complément.
Mais tu dis juste ce qu'il faut.

Prax a dit…

Serait-ce à dire que nous avons dégusté le même thon ?

Martin-Lothar a dit…

Je sais bien que dans bien des culottes ça sent le poisson, mais bon! Prax, tu es un cochon, mais un divin cochon et j'aime bien ton thon, comme disait ma tante hein ! A+

txita a dit…

Non, nous n'avons pas mangé le même thon. Je n'ai pas pu avoir mon parcours habituel cette année!
sniffff!