Un vague sentiment de culpabilité sur le bout de la langue

En rebond d'un picorage chez Coumarine

C’est sur qu’elle exagère un tout petit peu : il y a décolleté et il y a « tu as vu la naissance de mes seins ? tu as vu ? tu as bien vu ? ». Là, c’est le deuxième cas. Et Ganix tombe sans résistance dans le sillon. Et même sur la pente douce qui suit la naissance. Et même, lorsqu’elle se penche, parce qu’elle se penche forcément vers lui, sur la lisière de la dentelle qui retient légèrement deux seins peu volumineux mais ne demandant qu’à pointer. D’ailleurs, deux verres de Navarre et quinze éclats de rire plus tard, Ganix est presque certain de leur érection.

C’est la main d’Aiala qui reprend possession de celle de Ganix et qui remet imperceptiblement de l’ordre dans cet apéro qui suit la rencontre sportive « On va peut être y aller, il est déjà 14 heures et on a plein de choses à faire ».
Plein de choses, dont une petite sieste après le sport et l’apéro. Et lorsqu’Aiala jouit magnifiquement, la fierté de Ganix reçoit le picotement d’un vague sentiment de culpabilité car, sur le bout de sa langue, se mélangent tout à la fois le petit portier d’Aiala et le téton d’une autre.

8 commentaires:

Prax a dit…

L'orgasme d'Aiala est-il pour autant de moins bonne qualité ?

Berthoise a dit…

Un soupçon de culpabilité, juste un soupçon, ça ne peut pas faire de mal.

helenablue a dit…

Beaucoup aimé votre commentaire chez Coumarine, cela me donne la grande joie de découvrir votre espace... Sans once de culpabilité!
:-)

Nadège a dit…

L'orgasme d'Aiala est-il pour autant de moins bonne qualité ?

Voilà tout est là !!!

Coumarine a dit…

comment réagir à ce billet?
en tombant dans le sillon?
En avouant un orgasme?
En me penchant très très fort?
chais pas trop...
ça me donne un vague sentiment de culpabilité...!!

Prax a dit…

berthoise : le soupcon de culpabilité qui permet de mettre les bouchées doubles ?

helenablue : aucune culpabilité à lire des trucs coquins ? Ouf ! (cependant, je pense que je passe à travers les filtres à gros mots)

nadège : ton avis ?

coumarine : "j'ai pas fait exprès de donner des idées à un billet coquin, je vous assure, j'ai pas fait exprès, je suis une muse malgré moi et mon décolleté !"

Nadège a dit…

Hé bien ! à l'évidence c'est non !

Prax a dit…

nadège ; ouf !