Vendredi souffle

- Tu te rappelles le marmitako des fêtes de l’année dernière ?
- Bai, tu nous as inscrits cette année ?
- Bien sur et je veux qu’on y aille en passant par la passerelle piétons du pont de fer. Et que tu marches devant moi !
- Pourquoi donc ?
- Parce qu’il y a toujours un petit coup de vent au-dessus de l’Adour et qu’il n’y a rien qui ne me mette plus en appétit que la vison fugitive de tes dentelles blanches quand ta jupe blanche s'envole.

10 commentaires:

Prax a dit…

Allez, vite fait car j'ai un pantalon blanc à repasser.

Berthoise a dit…

Je suis allée voir la recette, ça paraît très réjouissant, s'il n'était pas si tôt, j'en mangerais bien une assiette. Mais là, c'est l'heure du thé, et le thé, c'est sacré.

cat a dit…

.. le tout étant d'avoir une jupette légère et quelques dessous blancs dentellés ... et qu'importe le pont pourvu qu'on ait l'ivresse !

Prax a dit…

berthoise : allez ! une femme honnète ne recule devant rien dans son assiette à 10h du matin !

cat : bai, mais sur le pont de fer le vent arrive de sous la passerelle !

cat a dit…

ok je rectifie qu'importe le pont pourvu qu'on ait le vent ! :-)

Nadège a dit…

La tradition ce n'est pas jupette blanche et petite culotte rouge ?

Prax a dit…

Nadège : les filles sont de plus en plus coquettes et leurs tenues de plus en plus élégantes ! Alors, porter un sous vètement rouge sous une jupe blanche ! Et la transparence ! C'est difficilement envisageable.

Nadège a dit…

Je pensais uniquement pour les fêtes de Bayonne par exemple, bien sûr il faut assumer la transparence.

txita a dit…

Le pont de fer est un endroit magnifique, j'y ai fait plein de choses quand on pouvait encore emprunter la passerelle et voir cette vue époustouflante. en passant, merci de donner ma recette, j'en ai fait un cette semaine... avec du vin à tomber.

Prax a dit…

txita : "j'y ai fait plein de choses" maintenant tu es obligée de raconter, si, si