Tiens

- Tiens, il parait qu'un mec qui a tué sa femme à coup de beignes chante une petite chanson engagée.
- Tu veux dire un salaud qui frappe à mort et qui explique comment devrait marcher le monde ?
-Ouais, un truc comme cela.

24 commentaires:

la Mère Castor a dit…

tiens, ça me rappelle quelqu'un.

Prax a dit…

Il ne peut pas faire de la peinture plutôt, il gagnera autant d'argent.

Prax a dit…

mère castor : toi aussi, bien.

Sorgina a dit…

De la peinture ?
Non, la corrida lui conviendrait mieux.
Ou alors de la sculpture : ça lui occuperait les mains tout en lui faisant les pieds.

Prax a dit…

sorgina : je n'avais pas pensé à la corrida, c'est aussi bien payé.

Sorgina a dit…

Pour ce qui est de l'argent, il va certainement très prochainement sortir un joli bouquin dans lequel il va faire part de ses remords éternel. Les royalties vont pourvoir à son bien-être.

Non, l'objectif est surtout de l'occuper pour ne pas qui gamberge trop le petit.
Sinon après il a les nerfs... Et on sait comment ça finit.

técinaé a dit…

je vous lis
et je suis écœurée

Prax a dit…

técinaé : l'interprétation de ton commentaire peut se faire dans les 2 sens, j'hésite.

brunobord a dit…

petit bémol (loin de moi l'idée de soutenir Cantat, ce qu'il a fait est impardonnable) : personne ne vous oblige à écouter ses chansons dites engagées ni le message qu'elles propagent. Et personne ne vous obligera à acheter l'hypothétique album.

Et donc lui donner de l'argent. Voilà.

técinaé a dit…

... je suis écœurée, par les lynchages qu'ils soient à visage découvert sur la place publique ou bien au chaud planqué derrière son ordi.

Prax a dit…

'No : bien au contraire, je l'ai écoutée la chanson avant d'écrire. Et le contenu est (encore une fois) donneur de leçons. Et c'est insupportable.

técinaé : c'est plus compliqué : c'est un monsieur qui se place lui même sur la place publique en chantant donc il est normal et possible de porter un regard sur lui. Sa chanson n'est pas "neutre", ce sont des mots donneurs de leçons et cela décrédibilise le message -qui est porté également par les personnes irréprochables moralement- c'est insupportable.

Sorgina a dit…

Pour ma part, quand on parle de victime de lynchage, ce n'est pas à Cantat que je pense.

técinaé a dit…

Prax, j'entends bien que tout ça t'es insupportable, mais j'entends aussi que d'un coté il y aurai les gentils et de l'autre le méchant et derrière vos mots j'entends presque "qu'il crève", "à mort"... et ça, ça va plus loin que le droit de regard dont tu parles, non ?

Prax a dit…

técinaé : tu entends presque, le mot est d'importance, il n'y a rien de dit de tel. Je souhaite surtout ne pas l'entendre donner des leçons sur la marche du monde. Il y a des gens très bien qui font cela.

técinaé a dit…

je viens juste d'écouter la chanson gagnant/perdant, je ne retire rien à ce que j'ai dis précédemment et je n'irai pas non plus jusqu'à "l'insupportable", mais oui j'étais mal à l'aise.
maintenant, comme le fait remarquer bruno, je ne suis pas obligée de l'écouter ni de l'acheter

bonsoir à tous

Berthoise a dit…

Euhhh..
Non, rien...

txita a dit…

j'ai essayé de dire ce que j'en pensais dans une note sur mon blog de txitadebayonne.c'est trop compliqué de répondre vite. et encore, j'ai écrit la note vite, et c'est trop vite.

le plébéien bleu a dit…

Houla, monsieur Fleur bleue, vous voici élargissant ponctuellement (j'espère) le rayon des crudités à des salades slaves auxquelles je trouve de francs relents malsains. Loin de moi, bien entendu, l'idée de cautionner quelque forme de violence que ce soit, et encore moins celle à l'encontre des jolies actrices, mais il me semble que monsieur Bertrand Cantat a "payé pour son crime" comme on dit. Alors je trouve quelque peu étrange et dérangeant que votre allusion à la sortie d'un nouvel album prenne des accents vengeurs laissant à penser que la Justice n'est pas passée par là, voire pire... je n'ose écrire les mots ici... mais gaffe quand même camarade Prax, ton petit dialogue pourrait laisser transparaitre de toi quelque nostalgie des pratiques barbares d'avant 1981 en France. Je préfère imaginer que ce sont davantage les idées "anticapitalistes" (je mets des guillemets un peu compliqués à expliquer, mais bon...) du chanteur aux désirs mortels que tu condamnes plutôt que la liberté et la notoriété d'un criminel ayant purgé sa peine.
Plébéiennement,
Monsieur Bleu

Prax a dit…

txita : et bien, je vais lire chez toi.

Plébéïen : grogner, grogner ! Lire les 3 malheureuses lignes et ne pas circonvoler.

jalexis a dit…

Cool mes frères..(et sœurs...)...depuis quand ce que dit un artiste a-t-il quoi que ce soit à voir avec sa vie ? une œuvre est une œuvre, une vie est une vie...et un sale type dans la vie (je ne parle pas de B.C....) peut dire des choses très fortes....pas besoin qu'il les vive pour qu'elles soient fortes....parce que nous on s'en fout, de sa vie...on ne considère que son œuvre, et on se l'approprie....il n'est souhaité à personne de vivre avec Baudelaire,Hugo, Flaubert ou Rimbaud....quelles œuvres, pourtant...mais quels sales types au quotidien...alors laissons Cantat chanter, c'est ce qu'il fait de mieux...

jalexis a dit…

Au fait...on parle bien de Supertrempe ?

Hi hi...

Prax a dit…

jalexis : oui, on parle bien de lui ;-)

Noche a dit…

Jalexis : moi, j'ai du mal à différencier une oeuvre et un artiste ou tout du moins l'image que j'ai de lui.
Particulièrement pour un chanteur, les mots me touchent plus si je crois qu'ils sont dits avec sincérité, si sous l'émotion des mots, je sens de l'homme, de la réalité, del'idéal ressenti. Entendre son coeur pleurer ou penser que sa haine est vomie comme un raoul inéluctable et inextricablement m'aide à aimer une chanson. Donc je t'avoue que pour Noir Désir, ça me gêne aux entournures sa glissade, son oubli...en même temps il chante plus la passion que la tendresse, la rage que la sagesse. Ainsi si il remarque son amour de l'amour peut tuer, critiquer l'amour de l'argent qui tue, même si on peut trouver des nuances, est gênant.
en fait, le dialogue de ce blog résume tout ça. Désolé pour mon commentaire vacuitaire, mais j'ai une réaction un peu épidermique avec Noir Désir.

Maximus Bob2bob a dit…

Un meurtrier peut-il écrire une bonne chanson ?
Le beau est-il le symbôle du bien moral ?
Un honnête homme peut-il écrire une mauvaise chanson?
A-t-on payé son crime au sortir de prison ?
Pfff, c'pô facile tsé, c'pô facile...